The Associated Press Des réfugiés quittent la ville d'Alep pour fuir les combats.

BEYROUTH — Au moins 20 civils qui tentaient d’échapper à l’offensive des forces syriennes à Alep, dans le nord du pays, ont été tués par des frappes aériennes, selon ce que rapportent des groupes d’opposition.

L’ONU indique de son côté que 16 000 personnes ont été déplacées par les combats au cours des derniers jours.

La France a demandé une rencontre d’urgence du Conseil de sécurité des Nations unies pour discuter de la situation à Alep.

Les forces gouvernementales sont entrées dans un nouveau quartier en bordure du secteur contrôlé par les insurgés dans l’est de la ville, près de la route qui mène à l’aéroport d’Alep, selon l’Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres.

L’Observatoire et la presse officielle rapportent que les forces du régime tentent aussi d’empêcher les rebelles d’entrer dans un secteur sous l’emprise du gouvernement, dans l’ouest de la ville.

Des secouristes syriens ont révélé que les frappes aériennes ont touché un groupe de civils qui tentait de rejoindre le district de Bab al-Nairab pour échapper à l’offensive du gouvernement, faisant 25 morts. Un groupe militant affirme que 20 victimes provenaient de trois familles. Des images mises en ligne témoignent du carnage et montrent des proches des victimes épleurés pendant que des avions de combat rugissent dans le ciel.

L’Observatoire fait état de dix morts et de dizaines de blessés, et prévient que le bilan risque de s’alourdir.

Les Nations unies et Amnistie internationale s’inquiètent de la situation à Alep, où les affrontements risquent de pousser des milliers d’autres personnes à fuir. Amnistie craint également la détention arbitraire et la torture des habitants des anciens quartiers rebelles.

Pour sa part, l’agence alimentaire des Nations unies a indiqué qu’elle se prépare à venir en aide aux milliers de réfugiés qui fuiront les secteurs rebelles dans l’est d’Alep. Une porte-parole du Programme alimentaire mondial a réclamé un accès «inconditionnel, libre, soutenu et sécuritaire» aux civils.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus