Archives Métro

VIENNE — L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a annoncé mercredi qu’elle retrancherait 1,2 million de barils à sa production quotidienne — sa première baisse en huit ans — après que ses 14 pays membres ont accepté de mettre de côté leurs rivalités internes pour s’entendre sur des réductions individuelles.

La décision, qui portera la production de l’OPEP à 32,5 millions de barils par jour, entrera en vigueur en janvier.

Le président secrétaire général de l’OPEP, Mohammed Bin Saleh Al-Sada, a annoncé la conclusion de l’entente à la fin de la rencontre de mercredi, à Vienne. Il a précisé que des producteurs non membres du cartel avaient accepté d’emboîter le pas à l’OPEP et prévoyaient réduire leur production.

Il n’a pas précisé quels étaient ces producteurs, à l’exception de la Russie, qui serait prête à réduire de 300 000 barils sa production quotidienne, actuellement de 10 millions de barils.

M. Al-Sada a en outre indiqué que l’Indonésie avait choisi de suspendre son adhésion au cartel plutôt que d’accepter sa part de réduction de production.

Le cours du pétrole brut, qui avait bondi plus tôt en matinée avec les signes d’un possible accord, a continué de prendre du mieux. Le cours de référence mondial prenait, en fin d’avant-midi, 3,48 $ US, soit 7,4 pour cent, à 49,86 $ US le baril.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus