The Associated Press Trois types de fusils AR-15.

Un triste record a été battu aux États-Unis lors du Black Friday du 25 novembre dernier. Cette journée a été la plus achalandée depuis 20 ans en matière de demande de vérification d’antécédents (National Instant Criminal Background Check System – NICS) permettant d’acheter une arme à feu.

En général, la journée du Black Friday est toujours la journée où il y a le plus d’armes vendues aux États-Unis. Cependant, 2016 aura été une année record. Cette journée-là, le FBI a procédé à 185 713 vérifications d’antécédents, soit 400 de plus que l’année passée. Les Américains ont voulu profiter des impressionnants rabais sur les armes à feu lors du Black Friday.

Comment ça marche, une vérification d’antécédents? Un vendeur d’armes à feu peut vérifier rapidement (en moins d’une minute) si son client potentiel peut se prémunir d’une arme facilement via le système NICS sur l’internet ou par téléphone. Si aucun problème n’est soulevé (exemple des antécédents judiciaires ou un diagnostic de maladie mentale) la vente peut avoir lieu. À noter que les lois sont différentes d’État en État, alors que certains fusils ne requiert pas de vérification.

Il faut aussi préciser que les demandes de vérification d’antécédents peuvent ne pas refléter les chiffres de vente. Ce n’est pas parce qu’un Américain obtient la permission d’acheter une arme à feu qu’il le fait. De plus, un Américain peut se procurer plus d’une arme avec la même permission.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus