LANSING, Mich. — Les partisans de Donald Trump ont entrepris des démarches judiciaires pour empêcher ou interrompre le nouveau dépouillement des votes au Michigan, en Pennsylvanie et au Wisconsin, demandant aux tribunaux de trancher alors qu’il reste à peine deux semaines avant la date butoir à laquelle les États doivent certifier les résultats du scrutin au gouvernement fédéral.

Ces démarches juridiques intentées dans trois États où la lutte électorale a été particulièrement serrée pourraient entraîner des retards qui rendront presque impossible pour les autorités d’effectuer le nouveau dépouillement dans les délais prescrits.

Aucun des États visés par d’éventuels dépouillements ne conférerait toutefois à la démocrate suffisamment de votes au collège électoral pour qu’elle puisse détrôner le président désigné Donald Trump.

Le second dépouillement a été réclamé par la candidate défaite du Parti vert, Jill Stein. Elle soutient qu’un nouveau décompte est nécessaire pour assurer que les machines de vote n’ont pas été truquées. Plusieurs détracteurs accusent toutefois Mme Stein de se servir de cette demande pour collecter des fonds et pour faire des bénéfices politiques.

Le Wisconsin est l’unique État où un nouveau dépouillement a été commencé. Le dépouillement supplémentaire, qui a débuté jeudi, a déjà été complété dans un des 72 comtés. Résultat: Hillary Clinton n’y gagne qu’un seul vote de plus.

Le 8 novembre, elle avait dû s’incliner devant son rival qui l’emportait de justesse avec 22 000 votes de plus — soit avec moins d’un point de pourcentage d’écart.

Deux groupes qui appuient Donald Trump — les comités d’action politique Great America et Stop Hillary— et un électeur ayant accordé son vote au républicain, Ronald R. Johnson, ont demandé à une cour fédérale, jeudi après-midi, d’ordonner une injonction restrictive qui interromprait immédiatement le nouveau dépouillement.

Au Michigan, le bureau électoral se retrouvait dans l’impasse, vendredi, alors que les membres républicains contestaient la demande de nouveau dépouillement tandis que les démocrates l’approuvaient.

Le processus doit commencer mardi ou mercredi à moins que les tribunaux interviennent. Le procureur général du Michigan, un républicain, presse la Cour suprême à agir.

En Pennsylvanie, des audiences sont prévues lundi afin de déterminer si Jill Stein obtiendra une ordonnance de la cour pour un nouveau dépouillement étatique.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!