Getty Images Les marathons d’écriture lancés par Amnistie internationale visent à redonner «espoir à ceux dont les droits sont bafoués».

Amnistie internationale (AI) appelle la population à écrire des cartes de souhaits à des personnes injustement emprisonnées, au cours de marathons d’écriture qui se tiendront partout au Québec samedi.

Les marathons se tiennent depuis plus de 10 ans, partout dans le monde, chaque 10 décembre, Journée internationale des droits de l’homme.

«À Amnistie Canada francophone, au lieu d’écrire aux autorités comme ça se fait ailleurs dans le monde, on écrit aux prisonniers. C’est vraiment un message de solidarité aux gens injustement emprisonnés ou dont les droits ont été bafoués», explique la responsable des communications pour Amnistie internationale Canada francophone (AICF), Anne Sainte-Marie.

Les citoyens sont donc invités à se présenter dans une quarantaine de lieux de la province pour rédiger des cartes de souhaits à l’intention d’une dizaine de personnes identifiées par AICF. Cette année, il y a notamment le photojournaliste égyptien Shawkan, le Ouïghour Ilham Tohti, emprisonné en Chine, et Edward Snowden.

«Il y a toujours un moment où on fige la première fois où on doit écrire à un prisonnier à l’autre bout du monde, qu’on ne connaît pas, relate Mme Sainte-Marie. Mais cette campagne est le moyen d’action le plus efficace d’AI», affirme-t-elle. L’an dernier,
76 % des personnes auxquelles les trois millions et demi de lettres ont été adressées ont été libérées.

Anne Sainte-Marie rappelle qu’AI est un organisme qui utilise avant tout les mots comme moyen de pression. «Plus les gens vont être conscients que ces droits sont inhérents à l’être humain, plus ils vont réaliser qu’ils peuvent changer les choses seulement en écrivant des messages polis à des chefs d’État. C’est par cet engagement citoyen qu’on peut amener les gouvernements à respecter leurs engagements», croit-elle.

À Montréal, l’événement principal d’AICF se tiendra à la Maison du développement durable, de 11 h à 18 h.

Il sera aussi possible de participer au marathon à la bibliothèque Marc-Favreau, au YMCA du Parc et à l’église Saint-Zotique, dans Saint-Henri.

Pour connaître tous les lieux où se tiennent les marathons à travers le Québec, vous pouvez consulter cette carte.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!