Rogelio V. Solis Rogelio V. Solis / The Associated Press

JACKSON, Miss. — Les autorités du Mississippi ont arrêté un homme soupçonné d’avoir incendié une église afro-américaine et d’avoir inscrit «Votez Trump» sur le bâtiment une semaine avant l’élection présidentielle aux États-Unis.

Le département des affaires publiques du Mississippi a annoncé mercredi l’arrestation du suspect, Andrew McLinton, un Afro-Américain âgé de 45 ans. Il fait face à une accusation d’incendie criminel d’un lieu de culte.

L’homme a été arrêté à Greenville, au Mississippi, où se trouve l’église baptiste missionnaire Hopewell incendiée et vandalisée lors de l’attaque du 1er novembre.

Le suspect est membre de la congrégation de l’église, a précisé le pasteur Clarence Greene, joint par l’Associated Press.

L’enquête se poursuit, mais les autorités de l’État ne pensent pas que l’attaque soit liée à la politique, malgré les apparences.

«Nous ne pensons pas que (l’attaque) ait été politiquement motivée. Mais il pourrait y avoir eu des efforts pour la faire paraître comme un acte politiquement motivé», a déclaré le commissaire aux assurances du Mississippi, Mike Chaney, qui est aussi responsable de coordonner la lutte contre les incendies dans l’État.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus