Giuseppe Lami Giuseppe Lami / The Associated Press

MADRID — Le ministre de l’Intérieur de l’Espagne a indiqué, samedi, que la police tente de déterminer si le Tunisien soupçonné d’avoir tué 12 personnes et d’en avoir blessé des dizaines d’autres, dans un marché de Noël de Berlin, était en contact avec un autre individu possiblement extrémiste qui se trouve en Espagne.

Juan Ignacio Zoido a affirmé dans une entrevue accordée à la chaîne de radio Cope que la police espagnole avait été alertée par les autorités allemandes qu’Anis Amri avait été en contact avec une personne en Espagne.

Tout lien potentiel du suspect avec l’Espagne est évalué et «par-dessus tout (celui) avec une personne en particulier», a ajouté le ministre.

Après avoir fui l’Allemagne pour gagner la France, Anis Amri a été abattu par la police italienne près de Milan, vendredi. Ses empruntes et un portefeuille qui lui appartenait ont été retrouvés dans le camion qui a fauché 12 personnes et blessé 56 autres, lundi, dans un marché de Noël de Berlin.

Daech (le groupe État islamique) a revendiqué cette attaque.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus