SANTIAGO, Chili — Un puissant séisme a secoué le sud du Chili, dimanche, et les autorités ont ordonné l’évacuation des régions côtières par mesure de précaution en cas d’un éventuel tsunami. L’alerte a toutefois été levée une heure et demie plus tard.

Le tremblement de terre de magnitude 7,6 est survenu à 11h22, heure locale, près de la pointe sud de l’île de Chiloé et à environ 40 kilomètres au sud-ouest de Puerto Quello, a rapporté le service géologique des États-Unis (USGS).

La région touchée — qui est située à quelque 1300 kilomètres de la capitale chilienne, Santiago — est faiblement peuplée.

Quelque 4000 personnes ont été évacuées alors qu’un possible tsunami était redouté, a indiqué directeur du Bureau national d’urgence, Ricardo Toro, en point de presse. L’alerte, qui avait été lancée par l’agence navale océanographique du Chili, a toutefois été levée environ 90 minutes après le séisme.

Aucune victime n’a été signalée, a affirmé M. Toro, ajoutant que des autoroutes avaient été endommagées. La société locale en approvisionnement d’électricité a rapporté des pannes chez 22 000 de ses clients.

Un chauffeur de taxi qui se trouvait dans la localité d’Ancud au moment du séisme, Luis Ramirez, a dit à l’Associated Press qu’il n’avait jamais senti une secousse aussi forte. Des voitures munies de haut-parleurs sillonnaient les rues et diffusaient un message pressant les résidants de quitter les zones de plage, a-t-il raconté.

Un séisme encore plus puissant — de magnitude 8,8 — avait engendré un tsunami au Chili, en février 2010, lequel avait tué 524 personnes.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus