The Associated Press

BATANGAS, Philippines — Un puissant typhon a troublé les célébrations de Noël au nord des Philippines, faisant au moins six victimes, et forçant plusieurs centaines de milliers de personnes à se réfugier dans des abris temporaires.

Le typhon Nock-Ten a provoqué des pannes d’électricité partout sur le territoire de cinq provinces, en plus de paralyser le transport aérien et maritime dans la région.

Six personnes sont mortes après s’être noyées ou après avoir été piégées en-dessous d’arbres, de poteaux ou d’édifices qui se sont effondrés après que le typhon eut fouetté plusieurs régions situées au sud-est de la capitale, Manille.

Plusieurs camps et avant-postes militaires ont été endommagés et certains soldats ont été blessés, a indiqué l’armée.

Nock-Ten, aussi appelé Nina aux Philippines, a entraîné des vents de plus de 120 kilomètres à l’heure et des rafales de 180 kilomètres par heure lorsqu’il a atteint la mer de Chine méridionale.

Les autorités ont eu du mal à convaincre les Philippins d’abandonner leurs célébrations de Noël pour aller dans les abris temporaires avant que la tempête ne frappe. Elles ont parfois dû imposer des évacuations obligatoires.

«Certains résidants refusaient tout simplement de quitter leur maison même quand je les ai avertis qu’il pourraient faire face à l’équivalent d’une peine de mort», a expliqué un responsable de gestion des désastres de la province d’Albay, Cedric Daep.

Il s’agit de la plus puissante tempête aux Philippines depuis le typhon Haiyan, en 2014, qui avait fait plus de 7300 morts ou disparus et quelque 5 millions de déplacés.

Environ 20 tempêtes et typhons frappent les Philippines chaque année. Dans les 65 dernières années, sept typhons ont eu lieu le jour de Noël, selon l’agence météorologique gouvernementale.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus