MOGADISCIO, Somalie — La Somalie a décidé de reporter son élection présidentielle pour une quatrième fois alors que des allégations de fraude et d’intimidation font surface.

Le vote, qui était prévu mercredi, aura probablement lieu le 24 janvier, selon un représentant des élections qui a requis l’anonymat.

Le pays situé dans la corne de l’Afrique est secoué par des conflits entre les clans et menacé par les activités des extrémistes du groupe Al-Shabab.

Les membres du Parlement, qui sont élus par quelque 14 000 délégués choisis par les clans, devraient toutefois être assermentés mercredi. Ces derniers sont responsables de désigner le président du pays, qui n’est pas élu directement par le peuple.

Le nouveau Parlement devrait par ailleurs élire un orateur le 4 janvier.

Les membres de l’opposition ont exprimé leur inquiétude face au long processus, qui selon eux est entaché par la fraude en faveur de l’administration actuelle.

La Somalie tente de se reconstruire alors que le pays a récemment établi son premier gouvernement central fonctionnel depuis 1991, lorsque des chefs de guerre avaient renversé un dictateur de longue date et avaient plongé le pays dans le chaos.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus