SOTCHI, Russie — L’un des enregistreurs de vol qui étaient à bord de l’avion qui s’est abîmé en Mer Noire dimanche matin, peu après son décollage de Sotchi en Russie, a été localisé et remonté à la surface par des secouristes, mardi.

Le ministère russe de la Défense a fait savoir que l’enregistreur avait été trouvé à environ 1,5 kilomètre de la rive. L’enregistreur, qui a été transporté dans un laboratoire près de Moscou, n’a pas été endommagé de façon importante.

L’enregistreur de vol, communément appelé la boîte noire, capte pendant le vol des données qui peuvent ensuite être analysées après un incident, ce qui peut contribuer à en identifier la cause.

Les avions de transport sont habituellement équipés de deux de ces appareils. L’un enregistre des données audio, dont les bruits du poste de pilotage et les échanges entre les pilotes et les contrôleurs, alors que l’autre enregistre les valeurs des paramètres techniques de l’avion.

Magomed Tolboyev, un pilote d’essai cheveronné, a avancé que les enquêteurs pourraient recueillir les premières données de la boîte noire aussi tôt que mardi.

Entre-temps, à Sotchi, des gens continuent de rendre hommage aux personnes qui étaient à bord de l’avion qui transportait 92 personnes. Jusqu’ici, 12 corps ont été repêchés.

Des pièces de fuselage et de mécanique du Tupolev 154 ont aussi été récupérées.

Les enquêteurs estiment qu’une erreur humaine ou un problème technique sont vraisemblablement à l’origine de l’écrasement de l’appareil qui avait été construit en 1983.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus