Markus Boehm Markus Boehm / The Associated Press

BERLIN — La police de la ville de Cologne, en Allemagne, a interdit la tenue d’une manifestation d’un groupe d’extrême-droite la veille du jour de l’An, afin d’éviter que ne se reproduisent les violences observées l’an dernier. Les autorités prendront également des mesures visant à empêcher toute personne de foncer dans la foule avec un véhicule.

Les autorités municipales avaient déjà annoncé qu’elles déploieraient plus de 1500 agents, 10 fois plus que l’an dernier, alors que la police n’avait pas réussi à empêcher une série de vols et d’agressions sexuelles.

Le chef de la police, Juergen Mathies, a indiqué mercredi qu’il avait refusé d’autoriser une manifestation organisée par l’ultranationaliste Parti national-démocrate. Il estime qu’une telle manifestation aurait attiré de nombreux contre-manifestants et mis en danger la sécurité des citoyens.

À la suite de l’attaque du 19 décembre à Berlin, alors qu’un conducteur a foncé dans une foule, M. Mathies a dit que la police placerait des blocs de bétons et des véhicules comme obstacles afin de protéger certains secteurs dans les heures précédant l’arrivée de la nouvelle année.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus