The Associated Press Benyamin Netanyahou.

JÉRUSALEM — Le ministère israélien de la Justice et la police ont indiqué jeudi qu’ils feraient le point «en temps opportun» sur une enquête qui viserait le premier ministre Benyamin Netanyahou.

Des médias israéliens soutiennent que le procureur général annoncera sous peu l’ouverture d’une enquête criminelle formelle concernant le premier ministre.

Le ministère de la Justice n’a pas voulu confirmer la nouvelle mais a publié mercredi soir un bref communiqué dans lequel il promet de faire bientôt le point dans toute cette affaire.

La chaîne de télé Channel 10 soutient que M. Netanyahou est soupçonné dans deux affaires, dont une «grave et soutenue par des preuves». Le site de nouvelles en ligne «Ynet» croit que le premier ministre sera convoqué par les enquêteurs au cours des prochains jours.

La police a indiqué jeudi que ces reportages contiennent des «suppositions» et de la «désinformation».

Le député de l’opposition Erel Margalit, de l’Union sioniste, a exigé une enquête formelle relativement à des soupçons voulant que des contributions politiques aient été transférées au premier ministre pour son usage personnel.

Selon d’autres allégations, l’avocat personnel de M. Netanyahou aurait représenté une entreprise allemande impliquée dans un contrat de 1,5 milliard $ US pour la vente de sous-marins à Israël.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus