Lukasz Szelemej Lukasz Szelemej / The Associated Press

BANIE, Pologne — Des centaines de personnes sont venues rendre un dernier hommage, vendredi, au chauffeur de camion polonais tué lors de l’attentat de Berlin avant Noël.

Lukasz Urban, âgé de 37 ans, a été décrit comme la première victime de l’attentat du 19 décembre, qui a fait en tout 12 morts. M. Urban attendait de pouvoir livrer son chargement de poutrelles d’acier lorsqu’un Tunisien a fait irruption dans sa cabine. Le chauffeur polonais a été tué par balle et son corps a été retrouvé dans la cabine du camion.

Anis Amri aurait été au volant du camion qui a foncé sur le marché, le 19 décembre, faisant 12 morts et des dizaines de blessés. L’attentat a plus tard été revendiqué par Daech (groupe armé État islamique).

Le président polonais, Andrzej Duda, a rejoint la famille et les proches du défunt, vendredi, dans l’église du village de Banie, près de la frontière avec l’Allemagne. Plusieurs autres personnalités politiques ont assisté aux funérailles, de même qu’un représentant de l’ambassade d’Allemagne. Une lettre de la première ministre Beata Szydlo a été lue pendant la cérémonie.

Le corbillard a ensuite traversé lentement le village, suivi des proches à pied, pour se rendre au cimetière.

Avant les funérailles, des camionneurs ont fait hurler leur klaxon pour honorer la mémoire de leur collègue mort à Berlin.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus