Majdi Mohammed Majdi Mohammed / The Associated Press

RAMALLAH, Territoire Palestinien — Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, s’est dit prêt à travailler avec le président désigné des États-Unis,Donald Trump, pour parvenir à une résolution du conflit israélo-palestinien qui impliquerait une solution à deux États.

M. Abbas a tenu ces propos à l’occasion d’un événement qui soulignait l’anniversaire de la création du Fatah, samedi.

Il a dit vouloir «mettre l’accent» sur la «volonté» de son équipe de travailler avec M. Trump.

Le politicien a par le fait même remercié les États-Unis pour leur abstention, la semaine dernière, lors d’un vote du Conseil de sécurité des Nations Unies portant sur une résolution qui condamne l’implantation de colonies juives par Israël.

La déclaration a ainsi pu être adoptée.

La solution à deux États est à la base de toute éventualité de pourparlers de paix préconisée par les administrations américaines qui se sont suivies, ces dernières années.

La plateforme électorale de Donald Trump n’en fait toutefois aucune mention. Le milliardaire newyorkais a par ailleurs choisi David Friedman, un proche sympathisant du mouvement de colonisation en Cisjordanie, comme futur ambassadeur des États-Unis en Israël.

Par ailleurs, M. Trump a souhaité la bonne année, samedi, «à tous, incluant (à ses) nombreux ennemis et ceux qui ont combattu contre (lui) en ont perdu si lamentablement». S’exprimant par le biais de Twitter, il a ajouté que ses opposants «ne savent tout simplement pas quoi faire», terminant néanmoins son message en s’exclamant «Amour!»

M. Trump a prévu célébrer le Nouvel An à son club privé de Mar-a-Lago, en Floride, et tiendra une fête où des centaines d’invités sont attendus, notamment Sylvester Stallone.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus