Alors que 2016 tire à sa fin, les fêtards aux quatre coins du globe font leurs adieux à une année marquée des bouleversements politiques, des conflits qui s’éternisent et les décès de nombreuses célébrités légendaires.

Voici comment s’est amorcée la nouvelle année à travers le monde:

___

AUSTRALIE

Sydney est devenue la première ville majeure à célébrer le Nouvel An avec son éblouissant hommage aux personnalités ayant perdu la vie en 2016.

Son port s’est notamment illuminé sous des feux d’artifice en forme d’astres, avec «Space Oddity» en trame de fond pour commémorer le décès de David Bowie.

___

JAPON

Au pays du Soleil-Levant, les cloches des temples ont retenti à minuit, tandis que les familles se rassemblaient autour des traditionnels plats de nouilles.

Comme le veut la coutume, les croyants nippons se sont ensuite rendus dans les temples afin d’invoquer la chance pour cette année du coq.

___

CORÉE DU SUD

Des centaines de milliers de protestataires sont descendus dans les rues de la capitale samedi soir pour dénoncer la présidente Park Geun-hye, éclaboussée par un scandale de corruption.

Les manifestations réclamant sa démission se poursuivent ainsi pour un dixième week-end d’affilée. Le rassemblement du réveillon devait chevaucher la cérémonie du pavillon Bosinkgak, où une cloche résonne toujours à minuit pour marquer la nouvelle année.

___

CHINE

L’ambiance n’était pas à la fête à Pékin et à Shanghai, où les médias locaux font état d’importantes mesures de sécurité.

Le boulevard Bund, au bord de la mer, n’a été le théâtre d’aucune célébration, alors que les autorités de Shanghai ont interdit la vente, l’emploi ou le transport de feux d’artifice. Plus de 30 personnes y avaient perdu la vie lors d’une bousculade survenue pendant les festivités du réveillon, deux ans plus tôt.

Les comptes à rebours, loteries et autres activités ont également été prohibés dans les quartiers commerciaux de Pékin. Les policiers locaux recommandaient aux citoyens d’éviter les lieux bondés, de surveiller leurs enfants et leurs aînés, en plus de toujours repérer les voies de sortie.

___

PHILIPPINES

Aux Philippines, les célébrations notoirement dangereuses ont pu aller bon train grâce au report de l’interdiction des puissants feux d’artifice, souvent accompagnés de coups de feu.

Les campagnes de sensibilisation et autres efforts gouvernementaux ne parviennent pas à enrayer cette tradition, qui a pourtant fait 139 blessés au cours des derniers jours seulement selon le ministère de la Santé.

___

RUSSIE

Dans son message télévisé, le président Vladimir Poutine a évoqué le caractère enchanteur du temps des Fêtes.

«Que chacun d’entre nous devienne un genre de magicien en cette nuit du Nouvel An, a-t-il déclaré. Pour ce faire, nous devons simplement traiter nos parents avec amour et gratitude, prendre soin de nos enfants et de nos familles, respecter nos collègues au travail, nourrir nos amitiés, défendre la vérité et la justice, être miséricordieux et aider ceux qui sont dans le besoin. Voilà le secret.»

En Russie, le 1er janvier représente l’occasion d’offrir une panoplie de cadeaux.

Pour souligner l’arrivée de 2017, le métro de Moscou a décoré certaines de ses voitures de lumières et de verdure artificielle.

___

ROUMANIE

Tôt samedi, les jeunes Roumains se baladaient en arborant des costumes de paysans et brandissant des baguettes faites de fleurs séchées. Ils entonnaient les traditionnelles chansons de chèvres, animal emblématique de leur Nouvel An.

Or, les jeunes hommes du village de Ruginoasa n’ont pas pu s’affronter avec des fouets et des battes puisque ces combats sont dorénavant interdits par la police en raison des nombreuses blessures qu’ils occasionnaient.

___

TURQUIE

Les mesures de sécurité ont été renforcées dans les grandes villes de Turquie, avec la présence de quelque 17 000 policiers dans la capitale seulement. L’agence de presse Anadolu rapporte que certains agents sont banalisés grâce à des costumes de père Noël ou de vendeur ambulant.

Ils ont d’ailleurs choisi de fermer certaines artères-clés d’Istanbul et d’Ankara à la circulation. En 2016, ces villes avaient été la cible d’attaques à la bombe qui ont fait plus de 180 morts.

La Turquie a été le théâtre d’une flambée de violence pendant la dernière année, avec la lutte contre les militants kurdes et Daech (le groupe armé État islamique), de même que la tentative de coup d’État avortée.

___

PARIS

Touristes et Français ont envahi les Champs Élysées malgré la température glaciale pour admirer un spectacle au laser lancé à partir de l’Arc de Triomphe.

«C’est si magique d’être ici à Paris, sur ce que les gens appellent la plus belle avenue au monde», a déclaré Maureen O’Reilly, une touriste d’Irlande du Nord.

Plusieurs étaient heureux de voir la fin de 2016.

«Ce fut une année horrible, avec la mort de tant de célébrités, avec Alep, le Brexit et Donald Trump. Je dis: bon débarassas», a lancé Karine Dublot, de Lyon.

___

VATICAN

En ce réveillon, le pape a invité les croyants à aider les jeunes à s’intégrer dans la société, faisant remarquer que «la culture idolâtre la jeunesse» mais ne lui permet pas de se tailler une place.

Il a ajouté que le monde est endetté envers les jeunes privés d’«emplois dignes et véritables», qui sont d’ailleurs souvent contraints d’émigrer.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus