Il s'agit de la troisième participation de la firme BEM Feux d'artifice. (Photo: Thinkstock)

HONOLULU — Une explosion de feux d’artifice survenue sur l’île d’Oahu, à Hawaï, lors d’un grand rassemblement festif du Nouvel An a tué une femme et laissé un homme dans un état critique, ont indiqué les autorités locales, lundi.

Tous deux ont déclenché des feux d’artifice illégalement, a indiqué la police. Les services d’urgence sont arrivés peu après minuit, dimanche, au parc industriel Campbell, à Kapolei, et ont retrouvé les deux victimes blessées.

La femme de 38 ans était dans un état critique lorsqu’elle a été transportée à l’hôpital. Elle a par la suite succombé à ses blessures. L’homme de 36 ans reposait quant à lui toujours dans un état critique lundi.

La police a ouvert une enquête sur l’usage interdit d’engins explosifs et sur une mort inattendue, mais personne n’a jusqu’à maintenant été arrêté ni convoqué pour interrogatoire.

Une porte-parole du département de police d’Honolulu, Sarah Yoro, a indiqué qu’aucune information supplémentaire ne serait divulguée pour le moment.

Les services d’urgence d’Honolulu ont indiqué que des dizaines d’incidents similaires étaient survenus au cours du week-end. L’agence soutient avoir répondu à 28 signalements dans la première heure de l’année 2017.

À Hawaï, bon nombre de personnes célèbrent la nouvelle année au moyen de feux d’artifice. Des pétards peuvent être achetés et utilisés sur l’île d’Oahu à condition de détenir un permis. Bien d’autres types de feux d’artifice utilisés sont toutefois illégaux.

Le service des incendies d’Honolulu a également rapporté avoir connu un week-end occupé, selon le capitaine Kevin Mokulehua, qui a indiqué que 19 incidents impliquant des feux d’artifice avaient été signalés. Ce nombre équivaut au double des cas rapportés l’an dernier, a-t-il relevé.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus