MÉXICO — De petits groupes de manifestants ont bloqué plusieurs routes du Mexique et se sont rassemblés à l’extérieur de stations-service, lundi, pour décrier une déréglementation du prix du pétrole imposée ce week-end par le gouvernement, mesure qui s’est traduite par une hausse de 20 pour cent du coût du carburant.

Un groupe a bloqué l’accès à une station-service privée située sur le boulevard principal de la capitale mexicaine.

L’augmentation du prix du litre d’essence se répercutera en une hausse globale du coût de la vie, a fait valoir un infirmier qui manifestait, Rafael Sotocruz.

Sur une autoroute qui mène à l’entrée occidentale de la ville, d’autres protestataires bloquaient la circulation en brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire «C’est assez!».

Selon les reportages de la presse locale et les informations diffusées sur les réseaux sociaux, des manifestations de petite ampleur sont survenues à environ cinq endroits à travers le Mexique.

Le gouvernement mexicain a fait valoir que cette déréglementation du prix de l’essence était prévue de longue date, mais a reconnu que celle-ci coïncide malheureusement avec une hausse des cours du pétrole.

Cette déréglementation vise à mettre fin à une pratique de versement de subventions qui profitaient largement, selon le gouvernement, aux Mexicains les plus aisés. La mesure vise également à attirer des intérêts étrangers dans le secteur du pétrole, lequel a récemment été ouvert au marché.

De plus, la devise du pays, le peso mexicain, a connu une chute vertigineuse de sa valeur en 2016.

Le Mexique importe la majorité de son carburant, bien qu’il exporte à la fois du pétrole brut.

Lorsque la déréglementation est entrée en vigueur, dimanche, des manifestants ont créé des embouteillages sur l’une des principales autoroutes nord-sud du pays.

Cette mesure fait partie d’une réforme plus vaste du secteur énergétique mexicain adoptée par le président Enrique Peña Nieto il y a deux ans. Cette dernière a mis fin au monopole que détenait l’État sur le secteur pétrolier depuis sept décennies.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus