Richard Drew/AP

WASHINGTON — Le président désigné américain Donald Trump a choisi mercredi un avocat de Wall Street avec de l’expérience dans les fusions d’entreprises et les entrées en Bourse pour diriger la Securities and Exchange Commission (SEC).

M. Trump a ainsi choisi Jay Clayton, un partenaire du cabinet d’avocats Sullivan and Cromwell, pour occuper le poste de président de l’agence indépendante qui supervise Wall Street et les marchés financiers.

Si sa nomination est confirmée par le Sénat, M. Clayton sera responsable de mettre en vigueur les multiples règles déjà écrites par l’agence en vertu de la loi de 2010, qui a revu la réglementation des marchés financiers après la crise de 2008-09.

La loi, connue sous le nom de Dodd-Frank, est méprisée depuis longtemps par les républicains et se trouve dans le haut de la liste des cibles de Donald Trump.

M. Clayton a travaillé sur plusieurs ententes réglementées par la SEC et a représenté plusieurs poids lourds de Wall Street, incluant Goldman Sachs et Barclays.

Il n’est pas le premier choix de M. Trump à avoir des liens avec Wall Street. Le choix du président désigné pour le poste de secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, est un ancien dirigeant de Goldman. M. Trump a aussi choisi Gary Cohn, président de Goldman jusqu’à récemment, pour être son principal conseiller économique, ainsi que l’investisseur milliardaire Wilbur Ross pour diriger le département du Commerce.

M. Clayton devrait succéder à Mary Jo White, une ancienne procureure fédérale qui avait aussi travaillé comme avocate d’entreprise avant d’être nommée à la tête de la SEC par le président Barack Obama.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus