BUCAREST, Roumanie — Des blizzards ont balayé l’est de l’Europe vendredi, faisant au moins neuf morts en plus de paralyser des routes, de causer des accidents de la circulation, de retarder les déplacements et de provoquer des évacuations médicales d’urgence.

En Pologne, au moins cinq personnes sont mortes en raison du froid au cours des dernières heures. Trois sont mortes d’hypothermie et deux ont été asphyxiées par le monoxyde de carbone provenant de chaufferettes défectueuses, a fait savoir le gouvernement vendredi.

Quatre personnes ont été tuées par le froid dans l’Ukraine voisine, dans la région de Lviv près de la frontière avec la Pologne.

En Roumanie, qui compte parmi les pays les plus durement touchés, les chutes de neige abondantes ont bloqué les principales autoroutes du sud et de l’est du pays. Plus de 40 trains sont restés en gare en raison de l’accumulation de neige sur les rails. Un responsable a dit que 126 femmes enceintes et 622 personnes ayant besoin de dialyse ont été évacuées. Une centaine de personnes ont été secourues de voitures coincées sur une grande autoroute.

La neige a aussi interféré avec la circulation automobile et ferroviaire dans le centre de l’Italie. Naples a même reçu de rares flocons et des traversiers n’ont pu se rendre jusqu’aux îles au large de la ville ou encore de la Sicile. Quelque 35 000 personnes ont bravé le froid pour entendre la bénédiction du pape François sur la place Saint-Pierre, à l’occasion de l’Épiphanie.

À Moscou, environ 130 autobus ont été déployés devant les églises pour permettre aux fidèles qui participent aux festivités de la veille du Noël orthodoxe de rester au chaud.

La télévision serbe rapporte que 22 personnes, dont des enfants, ont été blessées lors d’un carambolage causé par le temps hivernal près de la ville de Nis, dans le sud du pays. On rapporte des accumulations de deux mètres de neige en certains endroits et plusieurs routes ont été fermées. Un dirigeant local a admis être «sans défense» face au vent qui forme de nouveaux amoncellements presque instantanément.

Le transporteur aérien national turc, Turkish Airlines, a annulé 192 vols intérieurs et internationaux prévus pour samedi, en raison de la neige, de la glace et des vents violents qui sont attendus à Istanbul.

En Bulgarie, les autorités rapportent que quelque 650 villages sont privés d’électricité en raison des vents puissants et de la neige. Les chasse-neige sont incapables de faire leur travail. Le mercure devrait chuter à -20 degrés Celsius pendant la fin de semaine, et un avertissement de météo intense a été lancé pour 20 des 28 régions du pays. Les responsables conseillent aux résidants de rester à l’intérieur.

Les secouristes albanais sont venus en aide aux résidants de villages du nord du pays, où quelque 120 centimètres de neige ont bloqué les routes et provoqué des pannes de courant.

En Croatie, le mercure a glissé sous le point de congélation et des traversiers ont dû rester à quai en raison du vent le long de la côte de la mer Adriatique.

Au Monténégro, des villages du nord du pays sont essentiellement coupés du monde, des routes sont bloquées et on conseille à la population de ne pas s’aventurer à l’extérieur.

En Pologne, le mercure a plongé à -25 degrés Celsius dans le sud montagneux, tôt vendredi. Les vents soufflaient à 90 kilomètres/heure et plus de 2000 maisons ont été privées de chauffage dans le secteur de Rybnik quand un grand pipeline est tombé en panne à cause du froid.

Le mercure est également tombé à -25C en Allemagne quand la tempête «Axel» a aspiré de l’air arctique vers le pays.

Dans le nord de l’Europe, il faisait -23C vendredi matin à Helsinki, en Finlande, malgré le soleil, soit la même température qu’en Lettonie.

Les vents violents ont cloué plusieurs traversiers à quai le long de la côte occidentale de la Norvège et le temps glacial a ralenti les déplacements sur une longue section de rail à l’ouest de Copenhague, au Danemark.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus