Archives Métro

Un ami Facebook n’est pas forcément un vrai ami, a tranché le plus haut tribunal de la France.

On peut se demander dans quel contexte la Cour de cassation a été appelée à se pencher sur le concept d’ami sur le réseau social Facebook, se retrouvant possiblement à heurter, dans son jugement, tous ceux qui calculent leur popularité en fonction de leur nombre d’amis.

À l’origine de cette affaire, se trouve un avocat du Barreau de Paris, qui a fait l’objet d’une procédure disciplinaire.

Il a demandé que soient récusés plusieurs membres de la formation appelés à statuer sur son cas.

Il mettait en question leur impartialité, puisqu’ils sont «amis» sur un réseau social avec des personnes impliquées dans sa cause.

La Cour de cassation a retenu qu’un ami sur un réseau social n’est pas un ami «au sens traditionnel du terme».

Elle a ainsi offert une réponse fort juridique à la question: «un ami Facebook est-il vraiment un ami?»

Dans son jugement d’un seul paragraphe rendu jeudi, elle ne nomme pas le réseau Facebook, faisant plutôt référence plus généralement aux réseaux sociaux. Elle ajoute que l’existence de contacts entre ces différentes personnes par l’intermédiaire des réseaux sociaux ne suffit pas à conclure qu’elles ne pourraient être impartiales et favoriser une partie plutôt qu’une autre.

Et cela, ajoute la Cour, parce que le réseau social est simplement un moyen de communication entre des personnes qui partagent les mêmes centres d’intérêt, et en l’espèce, la même profession.

Le haut tribunal français confirme ainsi que la demande de récusation de l’avocat n’était pas fondée.

Aussi dans Monde :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!