The Associated Press Plusieurs passagers ont été évacués sur le tarmac de l'aéroport.

FORT LAUDERDALE, Fla. — Un passager qui venait d’atterrir à Fort Lauderdale, en Floride, a ouvert le feu dans la zone de retrait des bagages de l’aéroport international, vendredi, faisant cinq morts et plus d’une trentaine de blessés.

Un témoin a raconté que le tireur avait froidement abattu ses victimes sans prononcer un mot, provoquant la panique dans l’aéroport alors que les passagers ont dû fuir par le terminal vers le tarmac. D’autres se sont cachés derrière tout ce qu’ils trouvaient sur leur chemin.

L’aéroport a dû suspendre temporairement ses activités pour permettre aux autorités d’intervenir sur les lieux du drame.

Le tireur présumé se nomme Esteban Santiago, selon le sénateur de la Floride, Bill Nelson. L’individu avait avec lui des pièces d’identité militaires. Le sénateur ne savait pas si celles-ci appartenaient au suspect, mais un porte-parole militaire a indiqué que Esteban Santiago avait été licencié de la garde nationale de l’Alaska en raison d’un «rendement insatisfaisant».

Les autorités ne se sont pas avancées sur les motifs du tireur jusqu’à maintenant. Il pourrait autant s’agir d’un déséquilibré que d’une personne avec des «motifs sinistres», a souligné le sénateur Nelson. Le frère du suspect a toutefois dit à l’Associated Press qu’il avait reçu des traitements psychologiques lorsqu’il résidait en Alaska.

Le suspect a été arrêté sans qu’il ne soit blessé, selon le shérif Scott Israel. Il est actuellement interrogé par les agents de la police fédérale (FBI).

Le bureau du shérif de comté de Broward a affirmé sur les médias sociaux, vendredi soir, que 37 personnes avaient été blessées dans la fusillade, mais il n’a pas élaboré sur leur état de santé.

Selon le chef de police de l’aéroport international d’Anchorage, en Alaska, le suspect avait pris un vol de la compagnie Delta depuis Anchorage. Le vol à destination de Fort Lauderdale comprenait une escale à Minneapolis, au Minnesota. Jesse Davis a souligné qu’il était fréquent pour des voyageurs d’enregistrer des armes à feu puisque plusieurs personnes pratiquent la chasse dans l’État.

Le suspect aurait recueilli son arme dans ses bagages et il serait allé la charger dans la salle de bain avant de commencer à tirer, selon le commissaire du comté de Broward, Chip LaMarca.

Le président Barack Obama a été informé des événements par son conseiller en sécurité intérieure, selon la Maison-Blanche.

Le gouverneur de l’État, Rick Scott, est arrivé sur les lieux du drame en fin de journée, jeudi. Il a dit en conférence de presse qu’il avait communiqué plusieurs fois avec le président désigné Donald Trump et le vice-président à venir Mike Pence, qui lui auraient promis toutes les ressources nécessaires pour lui venir en aide.

Donald Trump n’est pas encore officiellement président des États-Unis, alors il ne peut pas encore débloquer des fonds.

M. Scott, un républicain comme MM. Trump et Pence, a affirmé qu’il n’avait pas parlé avec le président sortant démocrate, Barack Obama.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus