AP Rome, Italie.

BELGRADE, Serbie — La neige abondante et le froid intense qui frappent plusieurs régions de l’Europe ont fait au moins 28 morts au cours des derniers jours.

Dix personnes, soit neuf hommes et une femme, sont mortes de froid dimanche en Pologne, ce qui porte le bilan dans ce pays à 65 morts depuis que le mercure a commencé à plonger le 1er novembre. Une porte-parole du gouvernement fait état de décès à travers le pays, à l’extérieur ou dans des résidences abandonnées ou non chauffées.

Quatre personnes ont succombé au froid en Albanie au cours des derniers jours, cinq au Bélarus, six en République tchèque et une au Kosovo.

À Moscou, deux personnes sont mortes de froid et près de 200 autres souffrant d’hypothermie ont eu besoin de soins médicaux entre la veille du Jour de l’an et le 8 janvier, selon des agences de presse russes. La veille du Noël orthodoxe, le 6 janvier, a été la plus froide depuis 1987, avec une température de -31 degrés Celsius.

Les écoles de Moscou étaient quand même ouvertes lundi, tout comme celles des régions de Tioumen, de Khanty-Mansiysky, de Sverdlovsk et de Iamalo-Nénétsie, en dépit d’un mercure qui a chuté à -35 Celsius.

En revanche, des élèves italiens ont eu congé dans quelques villes lundi, notamment à Rome, quand le froid a provoqué la fermeture de plusieurs écoles.

La situation demeure critique dans le nord-est de la Bulgarie, où environ 2000 personnes sont toujours privées d’électricité. Des équipes s’affairaient à dégager des routes bloquées par la neige.

Les autorités serbes ont proclamé un état d’urgence dans dix municipalités du sud et du centre du pays qui sont coupées du monde par le froid et la neige. Les résidants des villages reculés des monts Golija refusent toutefois d’être évacués et d’abandonner leur bétail.

Un froid intense touche aussi la Croatie le long de la côte de l’Adriatique. La mer a gelé dans les baies peu profondes, emprisonnant les bateaux des pêcheurs, à la stupéfaction de résidants qui n’ont rien vu de tel depuis des décennies. Les traversiers sont restés à quai, les avions ont été cloués au sol et la circulation automobile a été interdite sur les ponts. Des milliers de personnes sont privées d’eau courante après le gel de tuyaux enterrés tout juste sous la surface.

Le transporteur aérien national turc Turkish Airways a annulé 227 vols intérieurs et internationaux lundi, en raison de chutes de neige importantes à Istanbul. Les écoles de la ville sont fermées et les fonctionnaires pourront rentrer à la maison plus tôt.

Enfin, en Grèce, un état d’urgence a été proclamé dans la ville de Kymi, sur l’île d’Evia, où on rapporte jusqu’à deux mètres de neige. Des accumulations importantes à travers le pays ont provoqué des pannes de courant et de téléphone, et une interruption de l’alimentation en eau potable.

La Commission européenne a déclaré lundi que les réfugiés qui habitent sous la tente en Grèce et ailleurs sont exposés à des conditions «insoutenables». Environ un millier de personnes seraient toujours logées dans des tentes sur les îles grecques. Le gouvernement grec a été condamné pour ne pas avoir pris les mesures adéquates, puisque le froid était prédit depuis longtemps. Pour sa part, Médecins sans frontières a demandé l’adoption immédiate de mesures d’urgence pour loger adéquatement les réfugiés.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus