BAGDAD — Les forces irakiennes qui tentent depuis trois mois d’arracher le contrôle de Mossoul à Daech (le groupe armé État islamique) ont rejoint les rives du fleuve Tigre qui traverse la ville.

Un commandant irakien a révélé que les forces spéciales ont atteint le cours d’eau tard dimanche soir et qu’elles contrôlent maintenant la partie orientale d’un des cinq ponts de la ville, qui ont tous été détruits par des frappes aériennes de la coalition américaine en appui à l’offensive.

Les combats feraient maintenant rage dans les quartiers de Baladiyat et de Sukar, après que les djihadistes aient été expulsés de Muthana et de Rifaq pendant la fin de semaine.

Trente-sept islamistes auraient été tués pendant la nuit, quand les forces irakiennes ont repoussé une offensive.

Mossoul est la deuxième plus grande ville d’Irak et le dernier bastion urbain d’importance des djihadistes au pays.¸

L’offensive a été paralysée pendant près de deux semaines par le mauvais temps et la résistance acharnée de Daech.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus