Paul Drinkwater Paul Drinkwater / The Associated Press

NEW YORK — Le président désigné Donald Trump, qui a dit sur Twitter que Meryl Streep était «l’une des actrices les plus surestimées à Hollywood», l’avait pourtant citée parmi ses actrices préférées en 2015.

Dimanche soir, alors qu’elle faisait l’objet d’un hommage à la cérémonie des Golden Globe, Meryl Streep a déclaré dans une référence évidente à M. Trump que «lorsque les puissants utilisent leur position pour intimider les autres, nous perdons tous».

L’actrice a affirmé qu’une performance l’avait abasourdie au cours de la dernière année lors de la dernière campagne électorale.

Elle a souligné un incident lorsque «la personne qui doit s’asseoir dans le siège le plus respecté de notre pays» s’est moquée d’un journaliste handicapé du «New York Times».

Le président désigné n’a pas perdu de temps pour répliquer, multipliant comme à son habitude les messages sur Twitter, en remettant en question le talent de l’actrice maintes fois primée.

Or, en 2015, M. Trump semblait loin de croire que Meryl Streep était une actrice «surestimée». Lorsque questionné par «The Hollywood Reporter» concernant ses actrices préférées, il avait cité son nom.

«Julia Roberts est merveilleuse, et plusieurs autres. Meryl Streep est excellente; elle est une bonne personne, aussi», avait-il affirmé.

Quoique le concept d’une actrice «surestimée» demeure subjectif, il est à souligner que Meryl Streep détient le record pour le plus grand nombre de nominations aux Oscars pour un acteur ou une actrice. Elle a reçu 19 nominations aux Oscars, et a remporté trois trophées, en plus d’un record de 29 nominations et huit trophées aux Golden Globes.

Entre autres honneurs, l’actrice a aussi décroché au fil de sa carrière 10 prix People’s Choice, deux Bafta lors de la cérémonie annuelle britannique et quatre prix de la Société nationale des critiques de films aux États-Unis.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus