Salvatore Di Nolfi Salvatore Di Nolfi / The Associated Press

BUCAREST, Roumanie — Le transport de marchandises a été interrompu mardi sur le Danube, le deuxième plus long cours d’eau d’Europe, en raison du froid polaire qui frappe la région depuis plusieurs jours.

La vague de froid a fait au moins 61 morts depuis qu’elle a commencé la semaine dernière, dont un tiers en Pologne.

La police roumaine a suspendu le transport de marchandises sur une portion de 900 kilomètres qui traverse le pays. Les responsables croates et serbes ont fait de même.

En Serbie, le transport de marchandises a également été interdit sur la rivière Sava en raison des conditions glaciales. Deux autres personnes ont été tuées par le froid dans ce pays, soit un homme de 88 ans et son fils de 64 ans qui vivaient dans une grande pauvreté. Les deux hommes ont été retrouvés morts dans le village de Duga Poljana, dans une région qui est frappée de plein fouet par le froid.

Plusieurs municipalités serbes ont adopté des mesures d’urgence pour combattre le mauvais temps. Des dizaines de villages du sud du pays sont coupés du monde par l’accumulation de neige.

En Turquie, une personne a été tuée et dix autres blessées à Istanbul quand l’accumulation de neige et les vents violents ont entraîné l’effondrement d’un auvent dans une mosquée, pendant des funérailles. Les blessés ont été transportés par ambulance vers des hôpitaux de la région.

Trois personnes ont été retrouvées mortes au cours des trois derniers jours en Macédoine, où le mercure est tombé à -20 degrés Celsius. Un sans-abri de 68 ans est mort de froid dans la capitale, Skopje, pendant qu’un homme de 60 ans est mort devant chez lui à Strumica, dans le sud du pays. Une femme de 80 ans a été retrouvée morte chez elle dans l’est du pays.

En Albanie, la ville de Saranda a reçu de la neige pour la première fois en 32 ans. Un sans-abri a été retrouvé sans vie dans la ville de Korca, dans le sud-est du pays, devenant la cinquième victime du froid en Albanie. Le mercure a chuté à -22 degrés dans la ville centrale de Bulqize, et la plupart des régions rurales sont coupées du monde par la neige. On rapporte des pannes de courant et des problèmes d’alimentation en eau potable en plusieurs endroits, et des hélicoptères de l’armée ont été mobilisés pour ravitailler les secteurs montagneux reculés.

Les dirigeants de l’île grecque de Lesbos ont annoncé que 250 migrants qui dorment sous la tente seront déplacés vers des chambres d’hôtel vides. De la neige est tombée à Athènes, où la plupart des écoles sont fermées et où dix refuges ont été ouverts pour les sans-abri, et la neige a cloué les avions au sol à Thessalonique. Un état d’urgence a été proclamé dans plusieurs régions du pays.

En Roumanie, la mairesse de Bucarest, Gabriela Firea, a ordonné la fermeture des écoles de la capitale pour le reste de la semaine, en réaction à une vague de froid qui a provoqué des retards dans les déplacements, des pannes de courant et une explosion de la demande pour le gaz naturel et l’électricité.

Plus au nord, en Pologne, où 20 personnes ont perdu la vie au cours des derniers jours, les écoles et maternelles de la ville de Rybnik, dans le sud du pays, ont été fermées pour deux jours en réponse à des niveaux de smog inquiétants, afin de protéger les enfants de la pollution atmosphérique. L’accès au transport en commun était offert gratuitement. Des situations similaires se sont produites dans la capitale, Varsovie, ainsi que dans les villes de Czestochowa et de Katowice.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus