Susan Walsh Susan Walsh / The Associated Press

WASHINGTON — Le président Barack Obama a remis au vice-président Joe Biden la plus haute récompense civile aux États-Unis, saluant un «homme extraordinaire ayant eu une carrière extraordinaire dans le service public».

Visiblement ému, M. Biden a accepté la «Médaille présidentielle de la liberté, avec distinction» lors d’une cérémonie à la Maison-Blanche vouée à rendre hommage au vice-président sortant. Seuls l’ancien président Ronald Reagan, le pape Jean Paul II et le général Colin Powell avaient précédemment eu droit à un tel honneur.

M. Obama a dit remettre cet honneur à M. Biden pour sa «foi à l’endroit de ses compatriotes américains, pour son amour de son pays et pour une vie entière consacrée au service public».

M. Biden a salué sa conjointe et leurs enfants pour leur soutien tout au long de sa carrière, et a remercié la famille Obama pour leur dévouement envers le pays et le service public. Il a dit avoir participé au périple d’«un homme remarquable ayant accompli des choses remarquables».

Prenant la parole avant M. Biden, M. Obama a soutenu que l’hommage allait permettre une dernière occasion sur internet de blaguer sur la «bromance» entre les deux hommes. Il a parlé de M. Biden comme du meilleur choix possible pour la vice-présidence, «pas seulement pour moi, mais pour la population américaine».

Le président a salué le grand coeur du vice-président, énumérant des sources d’inspiration de M. Biden, allant des soeurs lui ayant enseigné à l’école jusqu’à ses collègues au Sénat, en passant par ses parents.

Soulignant que la carrière de M. Biden était «loin d’être terminée», M. Obama a affirmé que son vice-président aura eu un impact positif aux États-Unis et à l’étranger.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus