The Associated Press

CAP CANAVERAL, Fla. — Deux astronautes sont sortis dans l’espace vendredi pour relier trois nouvelles batteries au lithium-ion sophistiquées au système à énergie solaire de la Station spatiale internationale.

Le commandant américain Shane Kimbrough et l’astronaute français Thomas Pesquet ont ajouté ces batteries aux trois qui avaient été branchées la semaine dernière.

Comme cela avait été le cas lors de la sortie précédente, le bras robotisé de la SSI et le robot Dextre ont fait l’essentiel du travail lourd en retirant les anciennes batteries au nickel hydrogène qui étaient en place depuis dix ans.

MM. Kimbrough et Pesquet ont mis trois heures à compléter le remplacement. Ils ont ensuite passé trois autres heures à flotter dans l’espace en effectuant d’autres tâches, avant de rentrer à bord de la station.

M. Pesquet, un novice parmi les astronautes, est devenu le premier Français à sortir dans l’espace en 15 ans.

L’agence spatiale américaine affirme que les batteries au lithium-ion sont cruciales au système à énergie solaire de la SSI. Dix-huit autres seront installées d’ici deux ou trois ans, pour un total de 24. Les prochaines sont attendues plus tard cette année ou au début de l’an prochain.

Les batteries emmagasinent l’énergie générée par les vastes panneaux solaires de la station. Elles alimentent le laboratoire spatial quand il se trouve du côté sombre de la Terre, caché du Soleil.

Neuf des anciennes batteries seront incinérées dans l’atmosphère au début de février, à bord de la sonde japonaise qui a livré les nouvelles le mois dernier.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus