Frank Augstein Frank Augstein / The Associated Press

LONDRES — Un comité de parlementaires britanniques exhorte la première ministre Theresa May à préciser ses intentions quant à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE).

Le comité de la Chambre des communes responsable d’examiner la question du Brexit estime que le gouvernement devrait divulguer son plan à la mi-février, au plus tard.

Dans son rapport dévoilé samedi, le comité a insisté sur l’importance de clarifier où se situera le Royaume-Uni en ce qui a trait au marché commun de l’UE.

Il réclame aussi la tenue d’un vote au Parlement sur l’entente qui sera conclue avec les 27 autres États membres de l’Union européenne.

Ces revendications surviennent alors que Mme May devra, dans deux jours, prononcer un discours majeur sur sa vision de l’avenir du pays.

Les membres du comité ont également relevé la «pression» mise sur les divers ministères par cette transition, signalant que certains pourraient manquer de personnel.

Le comité veut obtenir une esquisse de la relation commerciale qu’entretiendra le pays avec l’Union européenne, plaidant que des mesures provisoires devront être mises en place si aucun accord n’intervient d’ici 2019.

Le comité avance que le gouvernement devrait s’assurer de conserver le «passeport financier», qui permet aux sociétés enregistrées dans un pays de l’Union européenne d’opérer chez ses autres membres sans se soumettre à leur réglementation locale. Les exportations vers un autre pays membre échappent ainsi aux tarifs douaniers par exemple. Il s’agit d’une grande préoccupation pour bon nombre de firmes étrangères établies à Londres.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus