Adrian Wyld Adrian Wyld / La Presse Canadienne

VIMY, France — Le premier ministre Justin Trudeau a déclaré que les Canadiens morts à la crête de Vimy il y a 100 ans ont contribué à forger la place du Canada sur la scène internationale comme un acteur dévoué pour la paix.

Le premier ministre a participé dimanche matin aux commémorations du centenaire de la bataille de la crête de Vimy, en France.

Le président français François Hollande, des membres de la famille royale britannique et le gouverneur général David Johnston figurent parmi les dignitaires ayant pris part à la cérémonie.

Vimy a été le théâtre de la plus grande réussite de la bataille d’Arras, en avril 1917, alors que les Canadiens ont repoussé les Allemands et se sont emparés de cette crête présentant une haute importance stratégique.

Environ 25 000 personnes se sont rendues au Mémorial national du Canada à Vimy, où des centaines de bottes noires ont été disposées pour l’occasion pour représenter les soldats ayant perdu la vie.

Bon nombre de personnes dans la foule ont utilisé des parapluies pour se protéger du soleil éclatant — un temps bien différent d’il y a 100 ans alors que les soldats combattaient dans la pluie et le grésil.

Le premier ministre du Canada a dit avoir l’impression, en observant les vétérans, les soldats et tant de jeunes gens lors de la commémoration, qu’un flambeau était passé, ajoutant qu’il fallait affirmer et croire que «plus jamais» un tel scénario ne se reproduirait.

«Il leur fallait du courage à un niveau qu’il est difficile d’imaginer. Ces hommes n’étaient pas insensibles à la peur. Ils étaient humains. Ils souffraient», a aussi dit M. Trudeau.

Ayant précédé M. Trudeau au micro devant une foule imposante, le gouverneur général a affirmé que le monument de Vimy symbolisait l’amitié durable entre le Canada et la France, soulignée par les centaines de milliers de Canadiens ayant aidé à libérer le pays.

«Les gens se réunissent en ce centenaire pour se souvenir de ceux qui se sont battus à Vimy. C’est un moment pour réfléchir aux services rendus et aux sacrifices consentis», a déclaré M. Johnston.

Le président Hollande a affirmé que l’avenir de la France et du Canada était d’être unis, «fraternellement rassemblés dans le combat résolu pour la paix».

«Chaque année, vous êtes des dizaines de milliers à venir du Canada jusqu’ici pour honorer les héros de Vimy. La France vous accueille avec émotion et fraternité, parce qu’elle n’a jamais oublié le dévouement des soldats canadiens», a déclaré M. Hollande.

Sur la scène, Isabelle Boulay est venue livrer la pièce de Luc Plamondon «Hymne à la beauté du monde», et Coeur de pirate a interprété son morceau «Crier tout bas».

Avant la plus grande cérémonie, à Vimy même, M. Trudeau assisté en compagnie du président français François Hollande à un hommage rendu aux Canadiens, qui ont protégé la ville d’Arras, située tout près des lieux de la bataille.

Un monument aux victimes de la bataille d’Arras, située à une quinzaine de kilomètres de Vimy, a été dévoilé. Le maire d’Arras, Frédéric Leturque, a souligné le courage des militaires canadiens.

La victoire de la crête de Vimy avait fait des milliers de morts et blessés au sein des troupes canadiennes.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!