Tyler Anderson Tyler Anderson / The Associated Press

PORT-AU-PRINCE, Haïti — Les autorités haïtiennes se sont engagées à reconstruire le palais présidentiel afin que celui-ci retrouve sa structure emblématique, veille de 90 ans, qui a été détruite durant le séisme de 2010.

L’effondrement du bâtiment blanc orné d’un dôme est devenu un double symbole, soit celui du dévastateur tremblement de terre, mais aussi des dysfonctionnements du gouvernement haïtien.

Le président Jovenel Moïse a créé, mercredi, une commission de reconstruction regroupant des architectes haïtiens et des historiens.

Un nouveau palais présidentiel permettra de «faire le lien entre l’histoire, la culture et l’avenir de la nation haïtienne», a-t-il fait valoir.

Le directeur de l’agence gouvernementale responsable des bâtiments publics, Clément Bélizaire, a affirmé que la restauration du palais serait «assurément» complétée d’ici 2020.

Les composantes architecturales de la structure d’origine seront conservées, a-t-il en outre assuré.

Les autorités souhaitent qu’un appel d’offres soit lancé plus tard cette année.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus