ABOU DHABI, Émirats arabes unis — L’Arabie saoudite laisse entendre que les baisses de production de pétrole appliquées en novembre dernier devraient être maintenues.

Les commentaires émis jeudi par le ministre saoudien responsable du pétrole, Khalid al-Falih, pourraient avoir de l’impact car l’Arabie saoudite est le pays qui produit le plus de pétrole, chaque jour.

Il y a cinq mois, les pays de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ont décrété une réduction quotidienne de production de 1,2 million de barils pour une période de six mois, une première depuis 2008.

En décembre, une douzaine d’autres pays ont ajouté une réduction quotidienne de 558 000 barils.

À l’été 2014, le prix du baril de pétrole brut s’élevait à environ 100 $ US. En janvier 2016, il ne valait plus que 30 $ US et le prix a lentement augmenté par la suite pour s’établir maintenant à 50 $ US.

Le ministre Al-Falih a prononcé ses commentaires à une conférence sur le pétrole qui se déroule à Abou Dhabi aux Émirats arabes unis.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus