BAMAKO, Mali — Un couple que des extrémistes accusaient d’infidélité a été lapidé à mort dans le nord du Mali, selon un dirigeant local.

Le meurtre du couple touareg dans la ville de Taghlite aurait été ordonné par l’ancien maire d’Aguel’hoc, qui a maintenant rejoint les rangs des djihadistes.

Le responsable, qui s’exprimait sous le couvert de l’anonymat par crainte pour sa sécurité, a dit que le couple a été lapidé par des membres du groupe Ansar Dine, qui est majoritairement composé de touaregs ultraconservateurs.

Le meurtre a été confirmé jeudi par un membre de l’Assemblée nationale, mais Aicha Maiga ne disposait pas de plus de détails.

Des extrémistes associés à Al-Qaïda ont pris le contrôle du nord du Mali en 2012, et ils y ont imposé la loi coranique avant d’être délogés en 2013. Ils demeurent toutefois actifs.

Un autre couple avait été lapidé à mort à Aguel’hoc en 2012.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!