AP

TOKYO — Le Japon entend promouvoir de plus en plus les véhicules automobiles actionnés par des piles à combustible qui fonctionnent à l’hydrogène.

Cette technologie permet aux automobiles de n’émettre aucune substance polluante. Elle fonctionne grâce à une énergie produite par une combinaison d’hydrogène et d’oxygène.

Présentement, une poignée de véhicules sont propulsés au Japon par des piles à combustible. Cependant, un objectif de 40 000 véhicules qui feront usage de cette technologie d’ici 2020 a été annoncé vendredi, à Tokyo.

Pour ce faire, des stations permettant de faire le plein d’hydrogène devront être construites afin que le territoire japonais en compte 160 dans trois ans. Elles sont présentement si rares au Japon et ailleurs que les ventes de voitures à hydrogène sont infimes.

Une douzaine d’entreprises déterminées à collaborer entre elles pour le développement de la technologie de la pile à combustible et son application se sont manifestées. Parmi elles figurent trois géants nippons de l’automobile, Toyota, Honda et Nissan, de même qu’un banque et quelques entreprises énergétiques.

Toyota commercialise d’ailleurs depuis plusieurs mois en Amérique du Nord un modèle doté de réservoirs d’hydrogène à haute pression, le Mirai, qui offre les mêmes prestations qu’un véhicule à essence en termes d’autonomie et de temps de ravitaillement.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!