AP

LISBONNE, Portugal — Les feux de forêt qui font rage depuis samedi, au Portugal, ont fait au moins 62 morts, fauchant notammant des personnes piégées dans leur véhicule tandis que des flammes balayaient les routes.

Dimanche, le premier ministre Antonio Costa a indiqué qu’il s’agit de la «plus grande tragédie» ayant frappé le Portugal depuis plusieurs années. Trois jours de deuil national ont été décrétés.

Le brasier se trouve au coeur pays, dans la région de Pedrogao Grande, à 150 kilomètres au nord-est de la capitale, Lisbonne. Il aurait été provoqué par la foudre pendant un orage sec — un phénomène qui survient lorsque la pluie s’évapore avant d’atteindre le sol en raison de hautes températures.

Selon un représentant du ministère de l’Intérieur, Jorge Gomes, des dizaines de personnes ont péri à cause des flammes et de la fumée en tentant de fuir les feux, tandis que deux autres ont perdu la vie dans un accident de la route.

On dénombre également 54 blessés, dont quatre pompiers.

Dimanche, environ 700 pompiers et 350 soldats combattaient toujours l’incendie qui s’est déclaré la veille. Des secouristes de l’Espagne prêtent aussi main forte aux autorités locales.

Le premier ministre grec, Alexis Tsipras, a offert l’aide de la République héllénique pour combattre le brasier. Il y a dix ans, la Grèce avait été le théâtre de feux de forêt qui ont fait 84 morts et brûlé 1 500 kilomètres carrés de terres agricoles et forestières.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!