Les policiers qui enquêtent sur l’incendie de la tour Grenfell à Londres ont publié dimanche une série d’images prises à l’intérieur du bâtiment carbonisé. On peut y constater l’étendue des dégâts causés par le brasier ayant fait au moins 58 morts mercredi dernier.

Les trois vidéos et trois photos ont été réalisées par les spécialistes en sinistre de la police qui travaillent en collaboration avec le service d’incendie.

 

Les autorités indiquent que ces images permettent de comprendre l’ampleur du travail d’enquête qui reste à faire. «Il est important que nous soyons transparents à propos des défis auxquels nous faisons face», a fait savoir le commandant Stuart Cundy.

«Les conditions à l’intérieur sont quasi indescriptibles, et c’est pourquoi l’opération prendra des semaines à terminer, a-t-il ajouté. Nous devons également préparer les gens à la terrible réalité que plusieurs résidants pourraient ne jamais être identifiés en raison de l’intensité du feu.»

La police a indiqué par communiqué dimanche que le bilan de l’incendie s’alourdirait, sans préciser un nouveau nombre de résidants disparus. Les autorités doivent faire connaître ce chiffre lundi. «Il y a certainement des gens à l’intérieur du bâtiment dont la présence, pour quelque raison que ce soit, ne nous a pas été rapportée. C’est également possible qu’il y ait des personnes à l’intérieur du bâtiment dont personne ne sait qu’ils sont disparus», a expliqué le commandant Cundy.

Un revêtement banni?
Le revêtement extérieur utilisé l’année dernière lors des rénovations de la tour pourrait contrevenir aux règles du bâtiment du Royaume-Uni, selon un ministre britannique.

Le ministre du Commerce Greg Hands a affirmé que le gouvernement menait une «inspection urgente» des quelque 2 500 tours résidentielles similaires en Grande-Bretagne afin d’en vérifier la sécurité. Des experts croient que le nouveau revêtement extérieur du bâtiment, qui contenait de l’isolation, a contribué à accélérer la propagation des flammes.

M. Hands a affirmé en entrevue que le revêtement utilisé sur la tour Grenfell semble prohibé par les règles britanniques. Il a toutefois précisé que tous les détails au sujet des rénovations n’étaient pas encore connus. «Nous devons découvrir exactement quel type de revêtement a été utilisé», a dit le ministre en entrevue au réseau Sky News.

Un élu de l’opposition a quant à lui pressé le gouvernement de mettre la main sur tous les documents concernant la rénovation de la tour Grenfell afin d’éviter la destruction de preuves. «Quand la vérité éclatera au sujet de cette tragédie, nous apprendrons probablement que plusieurs organisations ont du sang sur les mains», a déclaré l’élu travailliste David Lammy.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!