AP

LONDRES — La police de Londres a indiqué lundi qu’au moins 79 personnes ont vraisemblablement péri dans l’incendie qui a ravagé un immeuble d’habitation de 24 étages la semaine dernière.

Le commandant de la Police métropolitaine, Stuart Cundy, a prévenu que ce nouveau bilan, qui inclut aussi bien les victimes dont la mort a été confirmée que les personnes portées disparues, pourrait encore s’alourdir. Plusieurs semaines seront nécessaires pour retrouver et identifier les personnes décédées.

Le policier a affirmé qu’il lui était difficile d’expliquer l’ampleur de la dévastation causée par le sinistre. Des inspections sont faites dans les décombres de la tour Grenfell afin de déterminer si des éléments criminels pourraient expliquer la tragédie.

Le Royaume-Uni a observé un moment de silence à la mémoire des victimes lundi.

Les recherches pour retrouver les corps avaient été interrompues à la fin de la semaine dernière pour des raisons de sécurité, mais elles ont pu être reprises. Les équipes d’urgence ont pu atteindre le toit de l’immeuble de 24 étages qui a été complètement ravagé par les flammes, mercredi.

Deux responsables britanniques ont confié que le revêtement mural extérieur installé lors des rénovations complétées en mai 2016 était possiblement interdit par le code du bâtiment du pays. Des experts croient que ce revêtement a aidé les flammes à se propager à une vitesse inimaginable, enveloppant l’édifice tout entier en moins d’une heure.

Le ministre du Commerce, Greg Hands, a révélé dimanche que le gouvernement procède à une «inspection d’urgence» de quelque 2500 tours similaires à travers le pays, afin d’en vérifier la sécurité.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!