AP Sylvie Goulard

PARIS — La ministre des Armées du président français Emmanuel Macron a choisi de quitter ses fonctions alors qu’une enquête est en cours au sujet de son utilisation d’assistants du Parlement européen.

Sylvie Goulard, la femme occupant les fonctions les plus élevées du cabinet Macron, a publié un communiqué, mardi, dans lequel elle indique qu’elle ne veut pas que l’enquête nuise aux efforts du président pour éliminer la corruption en politique.

Mme Goulard fait partie des politiciens français qui auraient utilisé des salaires versés par le Parlement européen pour financer du travail accompli au sein de leur propre parti politique. D’autres membres du gouvernement Macron sont aussi ciblés. Ils nient avoir fait quoi que ce soit de contraire à l’éthique, mais leurs problèmes viennent jeter une ombre sur le président et son gouvernement.

Mme Goulard dit vouloir être en mesure de «démontrer librement (sa) bonne foi» dans l’enquête sur les assistants parlementaires. Elle a indiqué qu’elle ne voulait plus faire partie du gouvernement à la suite du remaniement ministériel qui doit avoir lieu, dans la foulée de la victoire écrasante remportée dimanche par le parti de M. Macron lors du deuxième tour des élections législatives.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!