LISBONNE, Portugal — Le feu de forêt qui a coûté la vie à 64 personnes au Portugal a été causé par des conditions météorologiques «exceptionnelles», ont indiqué des responsables.

L’agence météorologique portugaise a expliqué tard mercredi que la dynamique de l’incendie et l’instabilité atmosphérique du moment ont donné naissance à une «rafale descendante» — un courant descendant intense qui a éparpillé les tisons sur un vaste secteur.

La police avait révélé plus tôt cette semaine que la foudre avait vraisemblablement donné naissance aux flammes.

De son côté, la police nationale portugaise, la Garde nationale républicaine, a précisé n’avoir eu aucune raison de fermer la route de campagne EN 236-1, sur laquelle 47 personnes sont mortes brûlées vives samedi après avoir été prises au piège par les flammes.

Elle a dit avoir rencontré des «problèmes de communication» au moment du sinistre, probablement en référence aux liaisons radio et cellulaires.

La police a elle aussi évoqué des conditions météorologiques «bizarres» qui ont vu les flammes se propager à pleine vitesse, «prenant tout le monde par surprise».

La ministre de l’Intérieur Constanca Urbano de Sousa, qui est responsable des services d’urgence, refuse toujours de démissionner et a promis de faire la lumière sur la pire catastrophe naturelle à frapper le Portugal depuis des décennies.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!