KABOUL — Le chef afghan des talibans prévient que la présence accrue de militaires américains en Afghanistan ne mettra pas fin à la guerre et il s’est engagé à poursuivre les combats tant que les troupes de l’OTAN n’auront pas quitté.

Maulvi Haibatullah Akhunzadah a fait ces commentaires en vue de l’Aïd el-Fitr, une fête musulmane qui marque la fin du ramadan.

Ils font suite également à une attaque à la voiture piégée perpétrée dans la province d’Helmand, dont le bilan s’est alourdi à 34 victimes, vendredi. L’attentat a été revendiqué par les talibans.

Dans son message aux talibans, le dirigeant a semblé durcir le ton, accusant le gouvernement afghan d’être trop corrompu pour rester en poste et brandissant la menace d’une autre guerre civile à Kaboul.

Les talibans disent vouloir s’attaquer au gouvernement à Kaboul et ne pas vouloir cibler les civils. Dans leur revendication de l’attaque à Helmand, ils ont insisté pour dire qu’aucun civil n’a été tué.

Un porte-parole du gouvernement de la province, Omar Zwak, a toutefois dit que la plupart des victimes étaient des civils. Selon des témoins, des enfants font partie des dizaines de blessés.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!