Voici un aperçu des manchettes les plus populaires de la semaine, qui sont en fait complètement fausses. Aucune de ces histoires n’est vraie, même si elles ont été largement partagées sur les médias sociaux.

L’Associated Press a fait les vérifications; voici ce qui est vrai:

—-

FAUX: Un agent des services secrets britanniques (MI5) a confessé sur son lit de mort: «J’ai tué la princesse Diana».

LES FAITS: Un site appelé «Anti News Network» a ressuscité de vieilles théories du complot sur la présumée responsabilité des autorités britanniques ou de la famille royale dans le décès de la princesse, survenu en août 1997 à Paris. Un jury du coroner a statué en 2008 que Diana et son ami de coeur Dodi Al-Fayed ont été tués par les manoeuvres dangereuses de leur chauffeur et des paparazzis qui les suivaient. Des enquêteurs ont assuré qu’aucun responsable gouvernemental n’avait eu un rôle à jouer dans leur décès. Le MI5, les services secrets, n’identifie jamais ses employés actuels et passés. Le «Anti News Network» dit tirer son information du site yournewswire.com, qui ne fournit aucune assurance sur la validité des informations qu’il publie.

—-

FAUX: Le télescope Kepler, de la NASA, a découvert une mégastructure artificielle construite par des extraterrestres.

LES FAITS: Certains scientifiques ont spéculé sur la présence d’un motif lumineux anormal provenant d’une étoile située à environ 1400 années-lumière de distance, qui pourrait s’expliquer par des structures construites par des extraterrestres pour entourer l’étoile et exploiter son énergie. Une manchette du site universe.org suggère que cette théorie a été confirmée, mais les auteurs d’une étude sur ladite lumière ont écrit que celle-ci pourrait venir d’une comète et de débris qui passent par là.

—-

FAUX: Sarah Huckabee Sanders blâme Hillary Clinton pour le congédiement de James Comey: «Si elle s’était confessée, il n’aurait pas eu à commettre toutes ces atrocités contre elle».

LES FAITS: La porte-parole adjointe de la Maison-Blanche a bel et bien utilisé le terme «atrocités» lorsqu’elle a expliqué les raisons pour lesquelles l’ancien chef de la police fédérale (FBI) a été congédié par Donald Trump, mais ces mots n’impliquaient pas directement Hillary Clinton. Selon une histoire provenant d’un site satirique, Newslo, Mme Huckabee Sanders aurait dit que si l’ancienne secrétaire d’État était passée aux aveux concernant la gestion de ses courriels, M. Comey n’aurait pas perdu son emploi. La porte-parole a plutôt affirmé que James Comey avait été limogé en raison de ses «atrocités» dans l’enquête sur les courriels de Mme Clinton.

—-

FAUX: L’acteur britannique incarnant «Mr Bean», Rowan Sebastian Atkinson est mort à 62 ans après un accident de voiture

LES FAITS: Des canulars sur le décès de l’acteur, au terme d’un accident de voiture ou d’un suicide selon les versions, circulent depuis l’été dernier. Certains sites disent que M. Atkinson est deux ans plus jeune qu’il ne l’est vraiment — il est né le 6 janvier 1955. D’autres superposent faussement les logos de la BBC ou de Fox News avec cette nouvelle, qu’ils n’ont en fait jamais rapportée. Rowan Atkinson a récemment repris son rôle du détective Jules Maigret dans une série britannique.

—-

FAUX: Charles Mason a obtenu une libération conditionnelle

LES FAITS: Le site now77news.com a publié un article dans lequel il est écrit que Charles Manson a obtenu sa libération conditionnelle, alors qu’un autre texte annonce qu’il est mort. Les autorités carcérales de la Californie assurent toutefois que l’homme demeure détenu. Manson s’était vu refuser la libération conditionnelle en 2012 et continue de purger sa peine pour une série de meurtres, dont celui de l’actrice Sharon Tate, qui était enceinte. L’article qui prétend que Manson a été libéré dit aussi qu’il est âgé de 79 ans, alors qu’il a plutôt 82 ans.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!