NEW YORK — Johnny Depp a présenté ses excuses pour avoir fait des blagues concernant l’assassinat du président américain Donald Trump lors du Festival Glastonbury, en Grande-Bretagne.

La star de 54 ans du film «Le pirate des Caraïbes» avait demandé aux spectateurs: «quand était la dernière fois qu’un acteur avait assassiné un président?», faisant référence à la mort du président Abraham Lincoln par John Wilkes Booth, en 1865.

Dans une déclaration rendue publique vendredi, M. Depp a dit qu’il tentait d’être drôle et qu’il n’avait aucune mauvaise intention.

«Je m’excuse pour les mauvaises blagues, hier soir, qui étaient de mauvais goût envers le président Trump», pouvait-on lire dans la déclaration.

«Ce n’était pas prévu. J’essayais seulement d’être drôle et non pas de blesser quiconque», a-t-il ajouté.

Vendredi, le porte-parole de la Maison-Blanche, Sean Spicer, a dit que le peu de dénonciation des propos de l’acteur était «troublant».

«Le président s’est engagé à dénoncer la violence sous toutes ses formes. Si nous respectons ce principe, nous devrions nous entendre pour que cela soit dénoncé partout», a déclaré M. Spicer.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!