The Associated Press

PÉKIN, Chine — Plus de 120 personnes ont été ensevelies dans un éboulement survenu tôt samedi dans un village du sud-ouest de la Chine situé en région montagneuse.

Toutefois, seulement 15 morts avaient été confirmées par les autorités samedi après-midi.

Le glissement de terrain a submergé un regroupement de 62 maisons ainsi qu’un hôtel dans le village de Xinmo, dans le comté de Mao, vers 6 h (heure locale), a indiqué le gouvernement de la province du Sichuan.

Les autorités ont précisé qu’une route a été enlisée sur une distance de 1,6 kilomètre.

Un des responsables menant les opérations de sauvetage, Wang Yongbo, a souligné dans une entrevue avec le diffuseur public China Central Television (CCTV) qu’il s’agissait du «plus important glissement de terrain à survenir depuis le tremblement de terre de Wenchuan».

Ce séisme de magnitude 7,9, qui a frappé la province du Sichuan en 2008, a fait près de 90 000 morts.

Deux survivants ont été secourus, samedi, et cinq corps avaient été retirés des décombres, selon l’information rapportée par CCTV et par le journal Sichuan Daily.

Selon ce dernier média, une famille de trois personnes, dont un bébé d’un mois, a réussi à fuir l’éboulement avant que la situation ne s’envenime.

Le comté de Mao, aussi appelé Maoxian, est situé à l’extrémité est du plateau tibétain et abrite une population d’environ 110 000 personne, si l’on se fie au site web du gouvernement local.

La plupart des résidants sont issus de la minorité ethnique des Qiang. Le village est reconnu pour ses attraits touristiques, mais on ne savait pas, dans l’immédiat, si des visiteurs ou des étrangers se trouvaient parmi les victimes.

Le gouvernement de la province a indiqué sur son site web qu’une quantité de terre et de roche totalisant une superficie de huit millions de mètres cubes a glissé le long de la montagne, soit l’équivalent de 3000 piscines olympiques.

La pluie des derniers jours serait à l’origine de l’éboulement.

La police provinciale a envoyé 500 intervenants en sinistres et deux dizaines de chiens renifleurs sur les lieux, a rapporté l’agence de presse Xinhua.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!