Matt Dunham | The Associated Press

LONDRES — Les autorités britanniques enquêtaient, samedi, sur une cyberattaque contre le Parlement après avoir pris connaissance de «tentatives non-autorisées pour accéder à des comptes usagers parlementaires».

L’incident a fait en sorte que des élus et d’autres employés du Parlement ont éprouvé de la difficulté à accéder au système informatique et à utiliser leur boîte de courriels, a indiqué une porte-parole de la Chambre des communes.

On ne savait pas, dans l’immédiat, combien de personnes avaient été touchées ni quelle était l’étendue des dommages.

Dans un communiqué, on explique que l’accès aux courriels à distance a été rompu temporairement afin de protéger le réseau.

Le député libéral-démocrate Chris Rennard a dit sur Twitter que les messages de nature urgente devraient être communiqués par messages textes.

Le Centre national en cybersécurité et l’Agence nationale du crime enquêtent sur l’incident.

«Nous avons des systèmes en place pour protéger les comptes de membres et d’employés et nous prenons les mesures nécessaires pour protéger nos systèmes», assure-t-on dans un communiqué.

Le secrétaire britannique au Commerce international, Liam Fox, a de son côté soutenu, sur la chaîne ITV News, que la cyberattaque servait d’«avertissement pour tout le monde».

«Nous avons besoin de plus de sécurité et de meilleurs mots de passe, a-t-il ajouté. Vous ne laisseriez pas votre porte ouverte la nuit.»

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!