Jonathan Brady | The Associated Press La première ministre du Royaume-Uni, Theresa May.

LONDRES — La présidente du Parti démocratique unioniste (DUP) de l’Irlande du Nord, Arlene Foster, a conclu lundi une entente avec les conservateurs britanniques, dirigés par la première ministre Theresa May, en vue de soutenir le gouvernement minoritaire de cette dernière au cours d’un vote crucial à venir cette semaine sur son programme.

L’entente implique le versement de 1,5 milliard de livres sterling (environ 2,5 milliards $).

Mme Foster a indiqué que les détails entourant l’accord avec les conservateurs seraient dévoilés ultérieurement.

On s’attend à ce que les fonds versés servent à stimuler l’économie de l’Irlande du Nord et à créer des investissements en infrastructures, en santé et en éducation.

Mme Foster a soutenu que ce financement allait répondre «aux circonstances uniques» de l’Irlande du Nord.

La première ministre May n’avait pour sa part pas fourni de détails, dans l’immédiat, sur l’entente, mais a toutefois dit que son parti partageait «beaucoup de valeurs» avec le DUP.

Elle a en outre soutenu, après que l’entente eut été signée, que les deux formations politiques souhaitent s’assurer de la présence d’un «gouvernement fort» qui aura la capacité d’avancer sur des enjeux comme «les négociations du Brexit, mais aussi les questions de sécurité nationale».

«Alors, l’entente à laquelle nous sommes parvenus en est une bonne, une très bonne», a-t-elle ajouté.

L’accord et le versement financier qu’il implique risquent cependant de soulever des questions alors que la pression monte pour réclamer un meilleur soutien au service de police et aux forces de sécurité, dans la foulée d’une série d’attaques survenues sur le territoire britannique et d’une crise du logement déclenchée par l’incendie de la tour Grenfell, qui a fait au moins 79 morts.

D’autres régions du Royaume-Uni s’opposeront certainement à une forme de traitement spécial accordé à l’Irlande de Nord.

Theresa May a besoin du soutien des 10 élus du DUP pour pouvoir rester au pouvoir comme première ministre.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!