Luis Benavides Luis Benavides / The Associated Press

GUATAPE, Colombie — Les plongeurs poursuivaient, lundi, leurs recherches dans le réservoir d’eau situé près de la ville colombienne de Medellín pour retrouver des corps et des survivants après qu’une embarcation touristique eut fait naufrage durant le weekend.

Au moins sept personnes ont perdu la vie dans l’accident et 13 manquent à l’appel.

Les sauveteurs, notamment des pompiers et des pilotes d’hélicoptères, cherchaient d’éventuels survivants, dimanche, au réservoir Guatape où le traversier «El Amirante» a coulé.

Alors que le bateau était en train de faire naufrage, une flottille de bateaux récréatifs s’était précipitée vers le lieu du naufrage pour aller porter secours aux victimes.

Des survivants ont dit avoir entendu le bruit fort d’une explosion près des toilettes pour hommes du traversier. Le courant aurait été coupé quelques minutes après que le bateau eut entamé son parcours autour du grand lac de la région.

Les passagers qui se trouvaient au premier étage et au deuxième ont été les premiers à couler, a précisé une survivante dans une entrevue accordée à un média local.

En l’absence d’une liste de passages, les autorités se fient sur les informations rapportées par les proches des victimes et par les survivants. Durant la nuit, le nombre de personnes manquant à l’appel a été revu à la baisse, passant de 31 à 15. Mardi, le nombre de disparus a légèrement baissé à nouveau pour se situer à 13.

Parmi les 134 personnes qui ont survécu à l’accident, trois sont toujours hospitalisées et on ne craint pas pour leur vie, a indiqué la chef de l’agence d’intervention en sinistres de l’État d’Antioquia, Margarita Moncada.

Les plongeurs avaient dû interrompre leurs recherches au courant de la nuit en raison d’un orage. Ils ont toutefois repris leur travail avant l’aube, lundi.

La raison du naufrage demeure nébuleuse. Aucun des passagers n’était muni d’un gilet de sauvetage.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!