Matt Dunham Matt Dunham / The Associated Press

LONDRES — Une militaire canadienne est devenue lundi la première officière de l’infanterie à diriger la fameuse cérémonie de la relève de la Garde royale au palais de Buckingham, à Londres.

Megan Couto a alors commandé son unité du 2e bataillon des «Princess Patricia’s Canadian Light Infantry», invitée à Londres pour souligner le 150e anniversaire de la fédération canadienne.

Mme Couto, âgée de 24 ans, visite Londres pour la première fois de sa vie. Avant la cérémonie, lundi, elle s’est dite particulièrement honorée de remplir cette fonction très convoitée par ses pairs.

La fonction de capitaine de la Garde royale est habituellement confiée à un militaire de la «Household Division» de l’infanterie britannique, à très forte prédominance masculine. Aucune officière de l’infanterie britannique n’a dirigé jusqu’ici la relève de la Garde, même si des femmes issues d’autres corps de l’armée ont déjà assumé cette fonction, précise-t-on.

L’état-major de l’armée britannique souhaite faire plus de place aux femmes au cours des trois prochaines années. L’armée canadienne admet les femmes dans l’infanterie depuis les années 1980.

Le «Princess Patricia’s Canadian Light Infantry», basé au Manitoba, est ainsi nommé en l’honneur de la princesse Patricia de Connaught, fille du 10e gouverneur général du Canada, le prince Arthur, qui a représenté au Canada sa mère, la reine Victoria, de 1911 à 1916.

Note aux lecteurs: Version corrigée: une version antérieure rapportait que Mme Couto était la première femme à commander la relève de la Garde

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!