Alex Brandon | The Associated Press

WASHINGTON — La Maison-Blanche a lancé un avertissement au président syrien Bachar al-Assad, lundi soir, en affirmant que la Syrie se préparait à une éventuelle attaque chimique.

«Les États-Unis ont identifié de potentiels préparatifs d’une autre attaque chimique par le régime d’Assad qui pourrait causer la mort de nombreux civils, dont des enfants innocents», a déclaré le porte-parole de la Maison-Blanche Sean Spicer dans un communiqué.

Selon M. Spicer, ces activités sont similaires aux préparatifs qui avaient précédé une attaque chimique en avril 2017 et qui avait fait plusieurs morts.

Le porte-parole de la Maison-Blanche a prévenu que si le président Assad lançait une autre attaque à l’arme chimique «lui et son armée allaient payer cher».

Le président syrien a nié toute responsabilité pour une attaque survenue, le 4 avril, dans une ville de la province d’Idlib, contrôlée par les rebelles. L’attaque avait tué des dizaines de personnes, incluant des enfants. Des images avaient montré des victimes en convulsion, suffoquant et ayant de l’écume blanche sortant de leur bouche.

Quelques jours après, le président américain Donald Trump avait lancé une riposte contre une base aérienne du régime syrien et de laquelle, selon les États-Unis, l’armée syrienne avait lancé l’attaque chimique.

Il s’agissait de la première frappe directe des Américains contre le régime de Bachar al-Assad dans le conflit syrien.

Les armes chimiques ont fait des centaines de morts depuis le début de la guerre civile en Syrie. Les Nations unies attribuent trois attaques chimiques au régime syrien et une quatrième au groupe Deach.

L’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, a ajouté lundi sur Twitter que «toutes prochaines attaques contre la population syrienne seront imputées au président Assad, mais aussi à la Russie et à l’Iran» qui soutiennent ce dernier.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!