Getty Images Theresa May

LONDRES — L’utilisation de revêtements muraux potentiellement inflammables dans les gratte-ciel du Royaume-Uni doit faire l’objet d’une «enquête majeure d’envergure nationale», a estimé mardi la première ministre britannique Theresa May.

La police a par ailleurs identifié un garçonnet de cinq ans qui a perdu la vie dans l’incendie de la tour Grenfell, à Londres.

Mme May a fait ces commentaires au moment où des tests démontraient que des échantillons provenant de 95 édifices de partout au pays ne respectaient pas les normes en matière de protection contre les incendies.

Ces tests ont été ordonnés après qu’un revêtement mural inflammable eut apparemment permis aux flammes de se propager aux 24 étages de la tour Grenfell en moins d’une heure, faisant au moins 79 morts.

Ces panneaux composites aluminium sont utilisés depuis des décennies pour améliorer l’isolation et l’aspect esthétique des immeubles, mais la catastrophe de la tour Grenfell remet le tout en question. Plusieurs responsables locaux s’empressent maintenant de retirer les revêtements similaires pour prévenir une nouvelle tragédie.

Le garçonnet de cinq ans, Isaac Paulous, et sa famille habitaient le 18e étage de la tour. Il a été asphyxié par la fumée au moment où ses proches et lui tentaient d’échapper aux flammes. Son corps a été retrouvé au 13e étage et a été identifié grâce à des fiches dentaires.

Dix-huit victimes ont jusqu’à présent été formellement identifiées.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!