The Associated Press La première ministre écossaise Nicola Sturgeon.

LONDRES — La première ministre écossaise Nicola Sturgeon a annoncé mardi aux parlementaires de la région qu’elle reportait à plus tard la tenue d’un nouveau référendum sur l’indépendance.

Elle a expliqué qu’elle se penchera à nouveau sur la question une fois connus les détails du divorce entre le Royaume-Uni et l’Union européenne.

Mme Sturgeon avait demandé, en mars, la tenue d’un nouveau référendum entre la fin de 2018 et le début de 2019, en faisant valoir que cela donnerait aux Écossais une alternative au Brexit.

Elle a dit avoir réfléchi au dossier dans la foulée de l’élection générale du 8 juin, qui a vu son Parti national écossais perdre 21 des 54 sièges qu’il détenait à la Chambre des communes.

La loi nécessaire pour l’organisation d’un autre référendum sur l’indépendance ne sera donc pas présentée maintenant, a dit Mme Sturgeon aux parlementaires écossais. Elle a toutefois dit qu’elle permettra aux Écossais de s’exprimer quand on sera à même de mesurer l’impact qu’aura le Brexit sur eux.

D’ici là, Mme Sturgeon a dit avoir l’intention de chercher à influencer les négociations du Brexit de manière à protéger les intérêts des Écossais.

Les Écossais avaient voté en faveur d’un maintien au sein du Royaume-Uni en 2014 et de l’Union européenne en 2016.

Aussi dans Monde :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!